jeudi 15 septembre 2011

Affiche du POC festival avec Zel


Désolé pour le manque de billets mais la perte (temporaire) de l'intégralité des images m'avait un peu découragée :) Je reviens pour cette rentrée avec Mathieu, alias Zel, graphiste/illustrateur/photographe.

Zel c'est "90% de plaisir pour continuer à aimer ce boulot et 10% de « merditude » pour subvenir à ses besoins !"


A l'occasion de la 6ème édition du POC festival (qui signifie Portes Ouvertes Consolat) le 7, 8 et 9 octobre 2011, Mathieu a réalisé leur communication (rubalise, affiche, flyer et programme). Au sein du quartier Réformés Longchamp à Marseille et à travers 50 lieux différents, découvrez un parcours artistique hors normes.

Peux-tu nous présenter ce projet plus en détails ?

"Les contraintes de ce projet étaient de symboliser l'art, d'évoquer le parcours artistique (pilier du festival), et si possible d'avoir quelque chose de déclinable pour les prochaines années afin de créer une réelle empreinte visuelle au fil du temps.

J'ai proposé cette mise en scène où l'homme-spectateur est au centre du festival : Il s'imprègne de l'Art.

Le rubalise, fait à l'occasion, permettra de délimiter le parcours dans la ville. Dans le visuel, il fait corps avec l'homme pour symboliser le rapport spectateur / artiste : Le parcours artistique proposé s'inscrit dans le spectateur, qui devient lui-même une œuvre d'art.

J'ai choisi comme élément le cadre pour symboliser l'Art, et permettre une déclinaison simple et efficace les années à venir."

Pour ceux qui auront l'occasion d'être sur Marseille à ce moment-là, faites-y un détour, ça doit valoir le coup.

Merci Mathieu !

PS : Petit aparté concernant mon imprimerie en ligne, sachez que nous avons ouvert une place de marché entre graphistes print (banderole, flyer, carte de visite, brochure et autres) et professionnels à découvrir par ici --> SOS Graphistes.

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati digg Stumble Delicious MySpace Yahoo Google Reddit Mixx LinkedIN FriendFeed Newsvine

MamzellePrint

Aucun commentaire:

Publier un commentaire